NEW STARS GATE: FAUSTIN DOMKEU TRAITE SES JOUEURS DE "VOYOUS ET BRIGANDS"
Date de publication :24/04/19
Publié par: +DEFOOT
featured image

Dans un entretien accordé au quotidien le jour, le président de Newstars de Douala a tenu à dire sa part de vérité sur ce qui s'apparente désormais au scandale de l'année en ligue1.

New Stars de Douala doit sauver sa tête de la rélegation et doit pour cela ramener des points de Yaoundé où il affronte le Tonnerre locale. En guise de motivation, le président Faustin Domkeu décide de doubler la prime de match,  assujettissant celle-ci à une victoire des siens. Pour d'ailleurs briser tout soupçon de manipulation, il décide de remettre l'ensemble de la prime au capitaine Lané Lakem, soit la somme de 900.000fcfa. 

Une fois l'argent perçu, le capitaine décide avant le match de distribuer cet argent à tous ses coéquipiers, soit 50.000f chacun. Le match terminé sur un score défavorable de 0-1, monsieur Domkeu demande aux joueurs de restituer les sommes perçues. Sur les 18 joueurs seuls six cèdent à la pression du président qui menace de leur «pourrir toute leurs carrières en plus de les abandonner à Yaoundé ce jour (version des joueurs.» Les 12 autres restant sur leur position. Voilà comment débute donc le New Stars Gate.

A LIRE AUSSI : ‪LIGUE 1 - 16E JOURNÉE : NEW STARS POURSUIT SA SÉRIE NOIRE

Dans un entretien accordé ce Lundi au quotidien le jour, Faustin Domkeu bote en touche ces allegations et joue la carte de la menace: «Il y a huit joueurs qui ont eu un comportement irrévérencieux, manquement à l’éthique sportive, manquement au code disciplinaire, manquement au règlement intérieur. Ils ont choisi de ne pas rentrer avec l’équipe... A la fin du match, il était question qu’ils restituent cet argent et huit joueurs ont refusé de restituer; ce sont des comportements brigands et voyous.  Cela a créé une divergence entre les joueurs et l’administration. Peut-être qu’ils s’imaginaient qu’on pouvait appeler les Forces de l’ordre pour les fouiller. Ils ont trouvé d’autres moyens pour rentrer à Douala. C’est leur choix, maintenant ils vont répondre de leurs actes.»

Une version truffée d'incohérences mais qui interroge surtout sur le mode de gestion de nos clubs d'élite qui s'apparente au fil des temps à une gestion de type patrimoniale et même épicière. 

Affaire à suivre. 

 A. D. Ikoul

MBF HOLDING

blog comments powered by Disqus
+DEFOOT SONDAGE

Êtes-vous favorable au retour des auto exclus de la sélection nationale ?

OUI

51 Votes (44.35%)

NON

64 Votes (55.65%)